Loisirs & Sport

Loisirs & Sport

La SEP n’est pas une raison pour renoncer à des loisirs. L’important est de connaître ses propres possibilités et limites.

Loisirs et sport: deux éléments essentiels pour maintenir un bon équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Ils favorisent le bien-être, la détente et le repos, et contribuent aussi à l’épanouissement de chacun grâce aux contacts sociaux.

Pour les personnes atteintes de sclérose en plaques, il est important de se dépenser un maximum tout en respectant ses limites. En effet, faire trop ou trop peu d’activités peut avoir une influence négative sur l’évolution de la maladie.

C’est pourquoi une bonne planification des loisirs et du sport est importante.

La sclérose en plaques ne doit pas vous amener à renoncer à vos loisirs. N’oubliez pas que les loisirs sont un élément important pour votre qualité de vie! En revanche, il est important que vous soyez conscient de vos forces et de vos limites et de ne pas les dépasser.

Les personnes atteintes de SEP se sentent souvent exclues de la vie «normale». Parfois, elles doivent limiter la pratique de leurs loisirs, sports et autres activités favorites, ce qui peut aussi réduire les liens qu’elles entretiennent avec leurs amis et leurs collègues. Parfois, il arrive aussi que famille et amis prennent de la distance - souvent, parce qu'ils ne savent pas comment réagir face au handicap. La fatigue, les limites imposées par l’organisme et le temps consacré aux consultations médicales font que les personnes atteintes de SEP ont souvent moins d’énergie et de temps qu’avant l’apparition de la maladie.

Il existe néanmoins de nombreuses possibilités de nouer des contacts et de trouver des loisirs agréables.

  • Cours et formations

    La Société SEP propose un large programme de cours et formations pour les personnes atteintes, leurs proches et les personnes intéressées.

    D’autres organismes offrent également des cours (par ex. techniques de relaxation comme le yoga, le Qi Gong ou encore la méthode Feldenkrais), des activités communes, des sorties culturelles et bien plus encore.

    Le site Mobility International Suisse fournit des informations détaillées sur des possibilités d’excursion, appartements de vacances et restaurants accessibles aux personnes à mobilité réduite.

  • Groupes d’entraide et Groupes régionaux

    Peut-être voulez-vous passer un peu de votre temps libre avec d'autres personnes atteintes de SEP?

    Avec les Groupes régionaux et les Groupes d'entraide de la Société SEP, il y a plusieurs options:

    • Tisser des liens
    • Echanger des idées
    • Faire des activités en groupe
      (barbecue party, théâtre, jeux de société, aqua gym, etc.)

    Sortir de la routine du quotidien.

  • Nouer des contacts grâce au forum de discussion en ligne

    Les personnes atteintes de SEP et leurs proches peuvent utiliser cette plate-forme pour échanger sur tous les thèmes liés à la sclérose en plaques.

    Forum de discussion

Vous faisiez régulièrement du sport avant le diagnostic de la SEP? Ou vous souhaitez commencer une activité sportive?

Des études montrent que la pratique régulière d’un sport est bénéfique pour le corps et l’esprit. En plus de la coordination et de l’endurance, le mouvement favorise la force et la mobilité.

  • Votre état d’esprit est décisif

    La SEP est une «maladie aux 1000 visages» qui peut mener à des restrictions différentes d’une personne à l’autre. Par conséquent, il n’est pas possible de présenter un programme unique d’exercices  pour les personnes atteintes de SEP. Cependant, il existe des méthodes adaptées à différents types de symptômes. L’essentiel est de choisir une activité sportive adaptée à vos capacités physiques.

    Au début, il faut se poser différentes questions: quel type de sport puis-je pratiquer? Quel type de sport pourrait avoir une influence négative sur ma santé? Le sport est un bon moyen pour limiter au maximum les atteintes possibles dues à la maladie. Les exercices de coordination donnent par exemple la possibilité au système nerveux de compenser et d’assumer, tout au moins partiellement, la fonction des fibres nerveuses atteintes. Il en va de même lors d’un  processus d’apprentissage moteur ou dans un traitement après un accident vasculaire cérébral (AVC). Activité et exercices réguliers sont donc vivement recommandés. De plus, l’activité physique permet de prévenir certaines complications dues à la maladie, comme les thromboses, les risques d’infection, les contractures musculaires et l’ostéoporose.

  • Conseils pour vos activités sportives

    Ces conseils doivent toujours être adaptés en fonction de la forme physique et de l’avancement de la maladie de chacun.

    • En règle générale, il est déconseillé de faire du sport de haut niveau ou de compétition. Il vaut mieux privilégier une pratique sportive modérée mais régulière.
    • Votre programme d’entraînement doit absolument être établi avec l’aide d’un thérapeute ayant des connaissances en neurologie.
    • Subir des surcharges psychologiques ou physiques peut aggraver la maladie. Evitez donc les mouvements qui demandent beaucoup d’efforts. En effet, le surmenage accroît également les risques de blessures.
    • La dépense physique intense augmente la température du corps. Ce phénomène, connu sous le nom de «syndrome d'Uhthoff», peut transitoirement exacerber les symptômes de la SEP lorsque les températures sont élevées. En cas de fortes chaleurs, il est donc important de s’entraîner dans une salle climatisée.
    • Il est important de penser à boire suffisamment et de prendre des boissons froides avant et après le sport; éventuellement de porter des vêtements spéciaux réfrigérants. Une douche ou un bain froid après l’effort apporteront un effet relaxant.
    • En cas de handicap moyen à sévère, ainsi que pour les personnes sensibles à la chaleur, les exercices dans l’eau peuvent s’avérer particulièrement utiles. Le poids du corps réduit dans l’eau et permet d’effectuer certains mouvements qui ne sont pas possibles sur la terre ferme.
    • Mettez en place un programme d’entraînement adapté à votre situation, que vous alternerez avec des exercices de relaxation.
    • Informez votre moniteur de sport et vos partenaires sportifs que vous êtes atteint de SEP. Ainsi, ces personnes connaîtront les conséquences possibles, par exemple lorsque l’entraînement doit être interrompu momentanément ou modifié à cause d’une péjoration de votre état.
    • Certains sports vont certainement nécessiter quelques adaptations ou moyens auxiliaires. Néanmoins, avec de la patience et un peu de volonté, chacun peut trouver une activité physique qui répond à ses attentes.
  • Disciplines sportives particulièrement adaptées
    • Aquafit, Aquagym, natation
    • Yoga, Tai Chi, Qi Gong
    • Feldenkrais
    • Nordic Walking
    • Tapis de marche, vélo stationnaire
    • Jeux de balle
    • Danse rythmique
    • Gymnastique, trampoline
    • Entraînement de coordinatio

    Si vous désirez vous adonner au sport en compagnie d’autres personnes atteintes de SEP, vous pouvez vous adresser au Groupe sport de votre région. Ses membres vous informeront des activités actuellement proposées.

  • Pour de plus amples informations