Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Registre suisse de la SEP: la SEP, une histoire de famille?

Le graphique de ce mois-ci met en lumière les familles où plusieurs personnes sont atteintes de  sclérose en plaques. Quel est le lien de parenté entre les personnes atteintes de SEP?

Parmi toutes les personnes atteintes inscrites au Registre suisse de la SEP, près de 20% (voir la barre supérieure qui est la plus longue) ont indiqué un autre cas de sclérose en plaques dans leur famille. Dans près de la moitié (8%) des cas, il s’agit d’un membre de la famille en ligne directe, c’est-à-dire le père, la mère, une sœur, un frère ou une fille. Ensemble, les cinq barres inférieures redonnent la longueur de cette deuxième barre en partant du haut. Jusqu’à présent, aucune des personnes inscrites au Registre n’a déclaré avoir un fils atteint de SEP. Sur le graphique, on remarque d’ailleurs que les sœurs et les mères sont plus fréquemment touchées que les pères et les frères. Cela est probablement dû au fait que les femmes ont deux fois plus de risques d’être atteintes de SEP que les hommes.

Ces données du Registre suisse de la SEP confirment l’état actuel des connaissances. On estime que jusqu’à 15% de toutes les personnes atteintes ont un autre membre de leur famille touché. Cela suggère que la prédisposition génétique pourrait être l’une des causes de la sclérose en plaques, mais que cette dernière ne suffit probablement pas à la déclencher. En effet, des études ont montré que même dans le cas de vrais jumeaux, les deux personnes ne sont atteintes «que» dans environ 20 à 30% des cas. Ces travaux sur les relations de parenté entre les personnes atteintes de SEP constituent une pièce importante du puzzle permettant de déterminer les causes de la SEP.

>> Apprenez-en davantage sur le Registre suisse de la SEP ou inscrivez-vous dès maintenant!

×