Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Recueil de connaissances sur le coronavirus et la Covid-19

À l’occasion du «MS State of the Art Symposium», lors d’un exposé commun, le professeur Dr Jan Fehr et le professeur Dr Milo Puhan de l’Université de Zurich se sont exprimés sur la manière dont des connaissances sur l’infection par le virus SRAS-CoV-2 et sur la maladie Covid-19 ont été recueillies dans différents domaines depuis le début de la pandémie. Ces connaissances peuvent aussi profiter aux personnes atteintes de SEP. 

Le professeur Fehr a commencé par décrire comment la Covid-19 peut varier dans la population générale et chez les personnes atteintes de SEP, en se basant sur le vécu de trois patients: trois hommes, l’un âgé de 70 ans, atteint de SEP depuis 1986 (traité par Gilenya®), les deux autres âgés de 23 et 30 ans, atteints de SEP depuis 2017 (tous deux traités par Ocrevus®). Le plus âgé souffrait de fièvre, de toux et de détresse respiratoire. En raison de la gravité de ses symptômes, il a dû être hospitalisé pour commencer un traitement immédiatement. Il est encore à l’hôpital et se rétablit seulement lentement. En revanche, les deux hommes plus jeunes ne présentaient que des symptômes très légers, n’ont pas eu besoin d’être hospitalisés et se sont complètement rétablis en peu de temps.

Bien plus qu’une simple grippe

«Ces exemples montrent que la Covid-19 n’est pas une simple grippe», a souligné le professeur Fehr. Ce constat est maintenant confirmé par les données issues des hôpitaux suisses sur la mortalité des personnes atteintes, ainsi que par plusieurs études scientifiques. Jusqu’à présent, les facteurs de risque d’une évolution grave sont: un âge avancé, des limitations physiques et des pathologies concomitantes telles qu’une hypertension artérielle ou un surpoids important. Les traitements modificateurs de l’évolution de la SEP ne semblent avoir aucun effet négatif.

Le professeur Puhan a ajouté que la Covid-19 se distingue de la grippe notamment par les problèmes de santé considérables pouvant subsister après une infection par le coronavirus. Les mécanismes exacts à l’origine de ces effets à long terme n’ont cependant pas encore été identifiés. De nombreuses personnes qui sont atteintes de SEP depuis longtemps ne se tournent pas vers leur médecin généraliste pour le traitement de leurs symptômes mais demandent conseil sur les réseaux sociaux. Selon le professeur Puhan, il y a encore trop peu de plateformes proposant des informations et des offres bien fondées en Suisse, en comparaison avec d’autres pays – et il y a un besoin urgent.

Interview du professeur Milo Puhan

Développer l’immunité

En ce qui concerne la Covid-19, la question de l’immunité est aussi régulièrement soulevée. Comme le professeur Fehr l’a expliqué, la production des différents anticorps responsables de l’immunité s’effectue de la même manière lors d’une infection par des coronavirus que lors d’autres infections. Néanmoins, de grandes différences peuvent être constatées d’une personne malade à l’autre. La durée de l’immunité est encore très mal connue. Les résultats des examens effectués à ce jour indiquent que certaines composantes de l’immunité persistent pendant plusieurs mois dans la plupart des cas.

Dans le cadre du programme de recherche «Corona Immunitas», des données sont désormais collectées dans toute la Suisse pour déterminer, entre autres, dans quelle mesure on est protégé contre une réinfection si on a déjà contracté la maladie.

Un vaccin pour tout le monde, y compris les personnes atteintes de SEP

Dans la dernière partie de leur présentation, le professeur Fehr et le professeur Puhan ont abordé le sujet du vaccin contre le coronavirus. Selon le professeur Fehr, «le fait d’avoir développé et approuvé un vaccin en si peu de temps est une réussite». En effet, il n’y a toujours aucun vaccin disponible contre certains autres virus connus depuis longtemps, tels que le VIH. Le professeur Fehr a clairement plaidé pour que les personnes atteintes de SEP à mobilité réduite, ainsi que celles qui ont des problèmes pulmonaires et celles qui suivent des traitements immunosuppresseurs (par ex. Lemtrada®, Ocrevus®), soient vaccinées en priorité.

Conférence menée par le professeur Jan Fehr et le professeur Milo Puhan (en anglais)

«MS State of the Art Symposium»

Le «MS State of the Art Symposium» est le plus important congrès spécialisé sur la sclérose en plaques en Suisse et est organisé par la Société suisse de la sclérose en plaques et son Conseil scientifique. Cette année, en raison de la situation de pandémie, le symposium s'est tenu sous forme virtuelle le 23 janvier 2021.

Vous trouverez des informations sur les médicaments mentionnés dans nos  fiches d'information SEP.


Nous tenons à remercier les sponsors suivants pour leur soutien au «MS State of the Art Symposium»

Gold Sponsor
Hollister (Schweiz) / Liberty Medical Switzerland AG

Silver Sponsors
Rehaklinik Zihlschlacht AG | AsFam GmbH

Bronze Sponsors
Berner Klinik Montana | heimelig betten AG | Publicare AG

×