Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Informations importantes concernant les interférons bêta

Les experts du Conseil scientifique de la Société suisse de la sclérose en plaques prennent position sur l’annonce de l’Institut fédéral allemand pour les dispositifs médicaux et les produits pharmaceutiques (BfArM).

Le BfArM a récemment rapporté des cas de microangiopathie thrombo-tique (obstructions des plus petits vaisseaux sanguins) et de maladies rénales lors de traitements par interférons bêta. Ces complications étaient en partie survenues des semaines, voire des années après le début du traitement, l’Angleterre comptant apparemment le plus grand nombre de cas. Des décès ont également été signalés. Les informations professionnelles sur les préparations d’interférons bêta contiennent déjà des données sur ces maladies, mentionnées comme effets indésirables rares. La question de savoir si certains détails du processus de fabrication sont associés à de telles complications et expliqueraient éventuellement la fréquence apparemment supérieure en Angleterre reste pour l’instant sans réponse. 

Déclarations BfArM

Ces déclarations et en particulier les incidents signalés en Suisse sont en cours de vérification par l’Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic. Les conclusions ne sont pas encore connues.

Recommandation des experts du conseil scientifique

Malgré ces déclarations, il n’y a jusqu’à ce jour aucune modification du rapport bénéfice-risque des préparations d’interférons bêta, dont le profil de sécurité est bien connu après plus de 20 ans d’une large utilisation dans le traitement de la sclérose en plaques. On ne sait pas encore si les personnes atteintes de sclérose en plaques tendent à développer ces maladies ou s’il existe un lien direct avec les préparations d’interféron bêta.

L’information actuelle du BfArM ne donne d’ailleurs aucune raison d’interrompre un traitement par interférons efficace et bien toléré. Toutefois, des prélèvements sanguins et d’urine doivent être effectués régulièrement tous les six mois et également en cas de fièvre d’origine inconnue, d’hypertension ou d’œdème (aggravé).

Sous réserve d’adaptations en Suisse en raison du contrôle de Swiss-medic.

Médicaments contenant des interférons bêta autorisés en Suisse dans le traitement de la sclérose en plaques:
• Avonex®
• Betaferon®
• Rebif®
×