Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Enquête: sources d’information au sujet du coronavirus

Peu de temps avant le début de la deuxième vague de coronavirus, le Registre suisse de la SEP a lancé une nouvelle enquête au sujet de la covid-19. Outre l’état de santé psychique et physique des personnes atteintes de SEP, cette deuxième enquête aborde également des thèmes complémentaires à ceux analysés lors de la première vague: elle s’intéresse aux changements causés par la pandémie dans les situations personnelles et aux sources d’information disponible sur le coronavirus.

Dans le cadre de la deuxième enquête sur le coronavirus, les participants au Registre ont notamment été amenés à répondre à la question suivante: «Vous considérez-vous bien informés au sujet du coronavirus et sur les problématiques inhérentes à la SEP (par exemple sur la prise en charge médicale ou les mesures de sécurité), et quelles sources d’information utilisez-vous en priorité?».

Depuis le début de la deuxième enquête sur le coronavirus, lancée peu avant Noël 2020, plus de 720 participantes et participants au Registre ont déjà répondu au questionnaire. La moitié de ces personnes ont indiqué se sentir bien informées sur le coronavirus et les problématiques inhérentes à la SEP (prise en charge médicale, mesures de sécurité), et 20% des participantes et participants se sentaient même très bien informés. Seuls 22% se sentaient moyennement bien informés (7% se sentaient plutôt mal informés et à peine 2,5% mal informés).

À la question qui portait sur les sources d’informations relatives au coronavirus utilisées, les participantes et participants ont répondu ce qui suit: 70% se tournaient principalement vers Internet, suivis par 62% préférant les informations dans les journaux, les magazines spécialisés et les autres médias (radio/TV) et plus de la moitié (54%) ont indiqué que la Société SEP ainsi qui le personnel médical qui les encadre étaient leurs principales sources d’informations. Par ailleurs, 27% ont mentionné leur entourage social comme source d’informations supplémentaire, et 4% des participantes et participants ont nommé des sources telles que les sociétés SEP internationales, leur employeur, les sites cantonaux d’informations sur le coronavirus, ainsi que l’OFSP.

En ce qui concerne l’utilité des informations, près des deux tiers (60%) des participantes et participants ont déclaré que l’offre de la Société SEP, avec ses prestations spécifiques (numériques et téléphoniques), leur était d’une grande aide. À ce sujet, de nombreuses personnes ont également mis leurs propres mots sur la qualité et l’utilité de cette offre pour elles personnellement. «Je me sens soutenu et bien informé», «On m’apporte des conseils professionnels et fiables», «En période d’isolement, les informations par téléphone aident beaucoup», «Une bonne source d’informations qui ne prend pas beaucoup de temps».

Les résultats de cette deuxième enquête au sujet du coronavirus montrent que deux tiers des participantes et participants se sentent bien à très bien informés, et que les sources d’informations les plus utilisées sont les canaux numériques. Par ailleurs, les prestations spécifiques de la Société SEP (comme les consultations téléphoniques, l’Infoline disponible en soirée et le week-end) sont considérées comme très utiles, et de nombreux commentaires personnels soulignent leur importance.

Ces résultats nous aident à adapter encore mieux nos prestations spécifiques aux besoins des personnes atteintes de SEP pendant cette période de pandémie, et à les rendre encore plus utiles.

×