Detail

SEP et parentalité

Cette formation animée par Mmes King et Rey, Association Resiliam, s’est déroulée en 2 temps.

La première partie était réservée à quelques notions théoriques. L’annonce du diagnostic de sclérose en plaques est comme un traumatisme qui affecte chaque membre de la famille. C’est un évènement qui bouleverse l’équilibre d’une famille par un changement soudain et durable. Rien ne sera donc plus comme avant.

Une des réactions possible est d’intégrer la maladie dans le fonctionnement de tous les jours. Cela ne veut pas dire que l’on ne souffre pas. Chacun peut échanger, en parler et s’entourer de personnes ressources, c’est ce qu’on appelle la famille résiliente. 

La résilience est la capacité d’une personne à se projeter dans l’avenir en dépit des conditions de vie plus difficiles, suite à un évènement traumatique. Qu’est-ce qui peut aider dans la résilience familiale?

  • La communication
  • Le partage des émotions: cela fait du bien si quelqu’un entend, comprend et partage.
  • La solidarité: les relations familiales sont comme une protection, elles permettent de construire. On croit qu’on est capable de transformer cet évènement malheureux en quelque chose de positif.
  • La capacité à demander de l’aide, au lieu de se replier sur soi.

En tant qu’humain on pense que si quelque chose de grave est arrivé on aurait pu l’éviter. N’ayant pas cette capacité, quelle perle peut créer ce grain de sable?

Après la pause, par groupe les participants ont réfléchi aux questions suivantes:

  • Quelles sont mes difficultés  principales?
  • Quelles sont mes ressources en tant que parents?

La mise en commun a permis de partager les ressources de chacun et réaliser qu’un challenge les attend : «Penser l’avenir et profiter du présent». Plusieurs participants ont échangé leurs coordonnées avant de rentrer chez eux, très reconnaissants de ce qu’ils ont vécu.