Aspects de la maladie

Aspects de la maladie

Les symptômes liés à la SEP sont différents chez tout le monde. La façon dont le système immunitaire s’attaque à son propre corps…

La SEP est une maladie neurologique chronique progressive qui touche le système nerveux central (SNC = cerveau et moelle épinière).

Qu’est-ce que cela veut dire?

Les neurones du cerveau échangent des signaux avec les membres du corps et les organes. Les impulsions nerveuses circulent le long des fibres nerveuses isolées par la myéline.

La SEP est le résultat de deux processus:

  1. Lorsque la couche isolante des fibres nerveuses est attaquée et dégradée par erreur par le système immunitaire (démyélinisation), des foyers d’inflammation locaux se forment dans le système nerveux central en entraînant la destruction de la gaine de myéline (processus auto-immunitaire).
  2. Des processus de décomposition dans lesquels les cellules et les fibres nerveuses (axones) sont endommagées jouent aussi un rôle. Cela perturbe la transmission des signaux.

Des troubles et des handicaps divers apparaissent à la suite de ces lésions.

La SEP apparaît le plus souvent chez les jeunes adultes

Pour 80% des personnes atteintes, les premiers symptômes apparaissent entre 20 et 40 ans. La SEP est donc la maladie neurologique la plus courante dans cette phase de la vie. Pour 3 à 10% des personnes, la SEP peut se développer alors qu’elles sont encore enfants, plus rarement lorsqu’elles sont à un âge avancé. En particulier dans le cas de la SEP non rémittente, la forme progressive d’emblée (avec une évolution continue dès le départ), la maladie ne commence qu’après 40 ans.

Les femmes sont plus touchées que les hommes

Les femmes sont deux fois plus souvent atteintes de SEP que les hommes. Des influences hormonales sont suspectées.

Aucune SEP ne ressemble à une autre

L’origine exacte de la SEP n’est toujours pas connue malgré des recherches intensives. Un mélange subtil entre les prédispositions génétiques et l’influence des facteurs environnementaux continue d’être envisagé. Les multiples symptômes et handicaps peuvent apparaître séparément ou conjointement. Les troubles touchent différentes fonctions corporelles comme la vision ou l’équilibre et peuvent engendrer des parésies des jambes, des bras et des mains, des douleurs ainsi que des troubles vésicaux et intestinaux. De nombreuses personnes atteintes de la SEP souffrent en outre de grande fatigue ainsi que de troubles de la sensibilité et de la concentration.

L’offre de traitement actuellement existante ne peut qu’atténuer l’évolution de la maladie; chez certaines personnes atteintes de la SEP, ils ne montrent pas d’efficacité.


Souhaitez-vous connaître nos dernières activités?

Abonnez-vous à l’infolettre de la Société suisse de la sclérose en plaques

S'ABONNER