Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Transplantation de cellules souches en cas de SEP: ce que disent les experts

La transplantation de cellules souches a été au cœur de la 20e édition du State of the Art Symposium sur la SEP. Les Professeurs Roland Martin, de l’Hôpital universitaire de Zurich, et Per Soelberg Sørensen, du Rigshospitalet de Copenhague, présentent leur point de vue dans de courtes vidéos.

Professeur Per Soelberg Sørensen (DK)
«Le traitement par cellules souches est une option, mais nous devons d’abord essayer d’autres traitements»

Professeur Roland Martin (CH)
«Dans certains cas, l’efficacité du traitement par cellules souches est nettement supérieure à celle des traitements actuellement autorisés»

Présentations spécialisées - 20th State of the Art Symposium

>> Présentation du professeur Roland Martin (vidéo - anglais)
>> Présentation du professeur Per Soelberg Sørensen (vidéo - anglais)

Traitement de la SEP par transplantation de cellules souches

>> Prise de position du Conseil Scientifique de la Société SEP

Dans le cadre d’une table ronde, les Professeurs Roland Martin et Per Soelberg Sørensen ont discuté des chances et des risques d’une transplantation de cellules souches hématopoïétiques autologues, souvent abrégée en TCSHA. Lors de brefs exposés, les deux experts ont d’abord présenté l’état des connaissances de leurs points de vue respectifs. Tous les deux estiment que la transplantation de cellules souches est une option valable en cas de SEP. Toutefois, tandis que le professeur Roland Martin a souligné la grande efficacité de la procédure par rapport à d’autres traitements, le professeur Per Soelberg Sørensen a mis l’accent sur la diversité des possibilités de traitement de la SEP, parmi lesquelles la transplantation de cellules souches ne représente pas forcément le premier choix.

>> La table ronde sur la TCSHA (Vidéo - anglais)

La TCSHA est autorisée dans certains pays pour le traitement de la SEP, comme c’est le cas en Suède ou au Danemark, où il est possible de traiter un petit nombre de patients, même si l’autorisation est difficile à obtenir. Les coûts sont cependant pris en charge par le prestataire de soins, rapporte le professeur Per Soelberg Sørensen. À Zurich, la TCSHA est également déjà pratiquée, déclare le professeur Roland Martin. Toutefois, les coûts sont supportés par les patients eux-mêmes. En Suisse, une demande d’autorisation est en cours d’examen auprès de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le professeur Roland Martin et la Société SEP espèrent une réponse avant le milieu de l’année 2018.

Transplantation de cellules souches autologues

>> Article spécialisé sur la prise en charge des coûts liés à une TCSHA

Infoline SEP

Pour toute question concernant la transplantation de cellules souches, notre équipe conseil est à votre disposition du lundi au vendredi de 9 heures à 13 heures.

Infoline SEP 0844 737 463

×