Detail

State of the Art Symposium: Une belle réussite pour le congrès sur la SEP

Cannabis, physiothérapie ou encore cliniques de réadaptation... Le 19e State of the Art Symposium avait pour thème la réadaptation dans le cadre de la SEP. A cette occasion, près de 300 experts de la SEP ont échangé sur l’état actuel de la recherche en la matière. Tous étaient unanimes sur un point: une réadaptation ciblée a une influence considérable sur la qualité de vie, indépendamment de l’évolution de la maladie.

Dans le cas de la SEP, une réadaptation approfondie a d’abord pour but d’améliorer la qualité de vie. Elle n’a que peu d’influence sur l’évolution de la maladie mais elle représente une aide importante. De nouvelles études ont montré que, même à un stade avancé, la réadaptation conduit à une amélioration de la qualité de vie car elle permet de faire des activités et de participer à la vie sociale.

De nouvelles méthodes en neuro-urologie

Les plus récentes découvertes en matière de neuro-urologie ont suscité un grand intérêt, car les dysfonctionne-ments de la vessie et de l’intestin font partie du quotidien de nombreuses personnes atteintes. Les approches thérapeutiques sont multiples et comprennent, en plus de la gestion ciblée de la vessie, un éventail de méthodes médicamenteuses et invasives qui ont été présentées au public puis étudiées en détail lors d’un atelier.

Préparations à base de cannabis

L’exposé du Dr Claude Vaney sur les cannabinoïdes a également passionné l'assistance. Ces substances rédui-sent non seulement les douleurs, mais aussi la spasticité: de nombreuses personnes atteintes de SEP en ont déjà fait l’expérience. Malheureusement, les cannabinoïdes sont difficiles à trouver en Suisse. 

Physiothérapie pour le quotidien

Le «groupe spécialisé en physiothérapie pour la SEP» a fêté ses 15 ans en janvier et a profité de l’occasion pour parler de ses vidéos produites en collaboration avec la Société SEP. Elles permettent aux personnes atteintes de faire des exercices de physiothérapie au quotidien. Encourager cette autogestion est un objectif important de la physiothérapie pour la SEP. Plus elle est pratiquée tôt, mieux c’est. Il convient en effet de commencer la physio-thérapie avant même l’apparition de restrictions visibles.

×