Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Si vous voulez un ami, prenez un chien....

J'ai été aidé financièrement par une personne à laquelle je ne m'attendais absolument pas. Au départ je l’avais contactée uniquement pour m'aider psychologiquement. C'était une vieille dame qui aurait pu être ma mère.

Tous les autres, ceux qui auraient pu facilement m’aider parce qu'ils avaient les moyens, ne faisaient que des promesses. J’entendais : «Nous t’aiderons, nous ferons tout ce que nous pourrons....» mais les actes ne suivaient pas et j’avais une échéance, quelque chose d'extrêmement important devait être réglé.

Mais rien n'est venu, rien, rien, à part des mots vides.

Pire que ça.

Après avoir pu régler mes soucis financier grâce à l'aide d’inconnus, mes anciens «amis» sont revenus... et m'ont à leur tour demandé de l'aide pour d'autres choses.

Je ne veux pas dire ce que je pense des gens comme ça. Je pourrais être heureux qu'une parfaite inconnue m'ait aidé, et je le suis vraiment, mais j’éprouve aussi un sentiment de tristesse face à la réalité. Cela est toujours très douloureux....

Oliver R. Lattmann


Lattmann & Luana: Il était un battant autodidacte et dirigeait une flotte de jets privés en tant que responsable de l'aviation avant que la SEP ne le cloue au sol pour un temps. ELLE a battu Belinda Bencic sur le court de tennis quand elle était adolescente, maintenant elle lutte tous les jours contre une SEP qui tente de la mettre à genoux. Oliver R. Lattmann (55 ans) et Luana Montanaro (28 ans) racontent leur SEP sous des angles complètement différents. Leurs histoires nous parlent de la solidarité, de la compréhension et du soutien rencontrés, ou non, au cours de leur vie avec la SEP et quels obstacles et tabous accompagnent (encore) cette maladie incurable. Lattmann & Luana sont #enSEmblePlusforts et vous livrent leurs aventures pour la Journée Mondiale de la SEP 2021.

×