Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Portraits des chercheurs SEP: Sonja Beckmann et Heidi Petry

Cette série dresse les portraits des chercheurs soutenus par la Société SEP, qui se dévouent corps et âme à la recherche de réponses concernant la sclérose en plaques. Dans cet épisode: Sonja Beckmann et Heidi Petry

Sonja Beckmann - Heidi Petry

Depuis 60 ans, la Société SEP soutient la recherche sur la SEP grâce aux contributions financières de ses membres et de ses donateurs. Cela inclut non seulement la recherche fondamentale, servant par exemple à développer des médicaments ou à découvrir des causes potentielles de la SEP, mais également des études couvrant un large spectre de sujets relatifs à la médecine, aux soins, à la psychologie et au travail social. L’objectif principal de toutes ces recherches consiste à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de SEP ou à trouver un jour un moyen de guérir la maladie.

Sonja Beckmann et Heidi Petry

Sonja Beckmann et Heidi Petry conduisent un travail de recherche intitulé «La consultation de soins infirmiers dédiée à la sclérose en plaques à l’hôpital universitaire de Zurich».

Leur projet

Le personnel soignant de l’Hôpital universitaire de Zurich (USZ) qui se spécialisent dans ces consultations de soins infirmiers dédiées à la sclérose en plaques conseillent les personnes atteintes de SEP et leurs proches pour tout ce qui a trait aux aspects médicaux et personnels, les aident à mieux gérer la maladie et leur assurent la continuité et la coordination de la prise en charge. Dans le cadre de notre projet de recherche, nous avons analysé l’évolution de ces consultations depuis leur création en 2010 jusqu’à 2018, ainsi que la qualité de la prise en charge. Afin d’obtenir une vue d’ensemble aussi détaillée que possible de la situation, nous avons interrogé des personnes atteintes de SEP, leurs proches, des experts de l’Hôpital universitaire de Zurich ainsi que des spécialistes externes au sujet de leurs besoins. Les interviews et l’évaluation des questionnaires nous ont permis de mettre en lumière les éléments satisfaisants et les points pouvant encore être améliorés. Les résultats de notre projet ont servi de base aux mesures concrètes prises à l’USZ afin d’améliorer l’offre de prise en charge. Ainsi, on a par exemple étendu les horaires d’ouverture et donc rendu plus accessibles les consultations de soins infirmiers dédiées à la SEP, optimisé les processus de travail et amélioré la collaboration entre tous les spécialistes impliqués. Ces ajustements nous permettent non seulement de mieux prendre en charge les personnes atteintes de SEP et leurs proches, mais également de faciliter le quotidien des spécialistes dans le cadre de leur pratique clinique.

Leurs motivations

«Notre intérêt porte sur l’optimisation de la prise en charge et de l’accompagnement des personnes atteintes de SEP et de leurs proches. À titre de chercheuses en soins, nous sommes convaincues que les soignants spécialistes de la SEP contribuent énormément à améliorer l’encadrement de ces patients.»

Sonja Beckmann a été soignante pendant près de 20 ans dans diverses unités de soins intensifs en Allemagne et en Suisse, ainsi qu’experte dans le cadre des consultations de soins infirmiers dédiées aux greffes de foie à l’Hôpital universitaire de Zurich. Outre son activité clinique, elle a passé son Master en sciences infirmières à l’Université de Bâle avant d’y obtenir un doctorat en 2017. Depuis 2018, elle occupe les postes de chercheuse clinique en soins infirmiers à l’Hôpital universitaire de Zurich et de collaboratrice scientifique à l’Institut de soins infirmiers à l’universitaire de Bâle. Durant son temps libre, elle aime courir et faire de la plongée. Une activité qu’elle associe d’ailleurs volontiers à sa passion pour les voyages.

Heidi Petry, docteure en sciences infirmières, est à la tête du Centre de sciences infirmières de l’hôpital universitaire de Zurich. Elle a passé son master ainsi que son doctorat à l’école de soins infirmiers de Seattle, qui fait partie de l’Université de Washington. Elle dispose d’une solide expérience internationale en matière de pratique, de théorie et de recherche. Son expertise porte sur les méthodes de recherche qualitatives et quantitatives, les soins gérontologiques, la réadaptation, les besoins de patients et la santé des personnes âgées particulièrement vulnérables. Son temps libre est consacré à sa passion pour le golf et aux moments passés avec sa famille et ses amis.

×