Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Le nouveau FORTE: 4 portraits – 4 parcours de vie

Le dernier FORTE est consacré aux 1'000 visages de la SEP et contient 4 portraits passionnants de personnes très différentes.

Quatre personnes affectées par des événements et des circonstances de vie très différentes sont à l’honneur, notamment Christina Buchli-Strasser et Montserrat Corbaz:

Christina Buchli-Strasser: Le bonheur a deux noms
«Qu’est-ce que le bonheur pour moi?» Pour répondre à cette question, Christina Buchli-Strasser regarde simplement Emilio, son fils, et Reto, son mari.

Montserrat Corbaz : Art et humour noir
Dès qu’elle entendait de la musique, Montserrat Corbaz se mettait à bouger. Aujourd’hui, la lausannoise, qui souffre d’une sclérose en plaques primaire progressive a de la peine à tenir sur ses jambes. Cependant, la musique est toujours là et même si elle est souvent dans son fauteuil roulant, le rythme continue de faire vibrer son cœur!

D’autres articles intéressants:

Les visages de la SEP au fil du temps
«Il n’existe rien de constant dans la vie, si ce n’est le changement.» Beaucoup de personnes atteintes de SEP peuvent le confirmer. Le diagnostic de SEP signifie qu’il faut se préparer à faire constamment face à de nouveaux défis. Quels sont les événements marquants dans la vie des personnes atteintes, et comment les surmontent-elles? Un sondage appelé «Vivre avec la SEP» s’est récemment penché sur ces questions.

Employeurs et personnes atteintes: obstacles et solutions
Dans l’économie, tout comme pour une partie du grand public, les connaissances autour de la SEP sont quasiment nulles. Le manque d’information risque également de fausser les perceptions, et certaines personnes associent directement la SEP au fauteuil roulant. Mais il existe aussi des exemples positifs d’employeurs engagés qui s’informent et apportent leur soutien.

Rafaela Zysset: «Une plateforme qui doit être maintenue
La Commission des Groupes régionaux constitue le lien entre les Groupes régionaux des trois régions linguistiques du pays et la Société SEP. Ses trois membres sont élus par les Groupes régionaux et ont chacun un rôle de personne de contact. C’est le cas de Rafaela Zysset, elle-même atteinte de SEP, qui représente la Suisse italophone.

Lire la version en ligne

>> Commander le dernier numéro du magazine FORTE à la maison

×