Detail

Journée Mondiale de la SEP: Reportage au cœur de la bourse aux fleurs

«Offrir de la joie et donner de l’espoir» avec des roses. Tel était le projet de la Société suisse de la sclérose en plaques dans le cadre de la Journée Mondiale de la SEP. Cela a non seulement généré de la joie et des recettes, mais cela a également demandé beaucoup de travail. Toutes ces fleurs ont dû être remises à leurs destinataires de façon rapide et sûre. Une affaire pour des pros…

Voilà à quoi doit ressembler le paradis des chanteurs de variété: toutes les fleurs qui ont été célébrées en chanson au nom de l’amour sont là, luxuriantes, en grand nombre et surtout des roses, des roses, des roses. En fin de compte, l’ambiance à Mörschwil (SG) tôt ce matin n’est pas marquée par un grand romantisme, mais plutôt par une ardeur ciblée. Car le départ de la bourse aux roses signifie la rupture de la chaîne du froid protectrice, entre 2 et 7 degrés, dans laquelle les roses peuvent rester fraîches comme la rosée. Les apporter ensuite rapidement à leur destinataire, intactes, tel est le cœur de métier de Mirco Fehr et de son équipe de Rosengruss.ch.
 
Quand il a été sollicité pour participer à l’action «offrir de la joie et donner de l’espoir» avec la Société suisse SEP, Mirco Fehr n’a pas eu besoin de réfléchir longtemps. Son équipe et lui soutiennent activement le projet de la Société SEP, y compris financièrement. Dans une branche dominée à 95% par des géants, envoyer des roses n’est pas qu’un modèle commercial, c’est aussi une affaire de cœur. Embellir le cadre d’un anniversaire, d’un mariage ou d’une fête avec des roses, savoir que les livraisons suscitent des émotions positives, c’est une motivation supplémentaire. La préparation des fleurs ne se déroule jamais dans le chaos, tout se passe avec professionnalisme de manière très décontractée, on se serre les coudes et on s’entraide. Pour les «grosses commandes», comme le jour de la Saint Valentin où 3000 roses devaient être expédiées, la petite équipe est simplement complétée par l’amie Soraya, la maman Ruth, le père Hanspeter et même le chat Ophelia. Ce matin, tous se chargent aussi d’«offrir de la joie et de donner de l’espoir».

Pas à pas, vers la joie

Les roses sont un produit naturel très fragile. La règle d’or: elles ont besoin d’eau. Toujours. Partout. Lors de l’envoi, chaque détail doit être au point, chaque geste est millimétré. Et le nombre de gestes est étonnamment élevé. Chaque rose est d’abord examinée, puis libérée à la main de ses feuilles et de ses épines au sous-sol. Il est déconseillé de les imiter: les professionnels accomplissent cette tâche à la vitesse de l’éclair, sans gants de protection. L’étape suivante consiste à couper les roses à l’horizontale sur une longueur d’environ 60 centimètres, puis vient le moment de la discipline reine: la coupe verticale. L’objectif étant de créer une coupe aussi grande et fraîche que possible, afin de permettre à la rose d’absorber facilement un grand volume d’eau. Les roses sont ensuite rassemblées selon le nombre correspondant à la commande dans un petit récipient où se trouve une sorte de coton imbibé d’eau. Du raphia les maintient ensemble, un petit paquet de nutriments est ajouté et deux couches de papier d’emballage protègent la cargaison avant que celle-ci ne soit placée dans les cartons spéciaux préalablement pliés, étiquetés et affranchis. Tout ce qui est emballé en douceur à Steinebrunn (TG) et déposé au bureau de poste d’Amriswil avant 18 heures sera reçu par son destinataire le lendemain.

«Espana», la rose envoyée aux donatrices et donateurs de la Société SEP, offre une expérience pour les yeux et le toucher, elle est belle et tient agréablement dans la main. La couleur orangée aux multiples facettes envoie un message. Elle symbolise l’attachement profond, l’amitié et l’affection au-delà des frontières et des obstacles et c’est également la couleur qui est utilisée pour sensibiliser le public à la sclérose en plaques. Le conseil de l’expert Mirco Fehr pour profiter des roses le plus longtemps possible? Après leur arrivée, les placer rapidement dans une eau propre, tiède de préférence. Puis verser le contenu du sachet de nutriments, après en avoir étudié les instructions d’utilisation. Remplir régulièrement le vase d’eau propre. Après 2 ou 3 jours, recouper les roses à la verticale. Par ailleurs, il est conseillé de les tenir à l’écart des fruits et légumes et même si les regarder réchauffe le cœur de celui qui les regarde, les roses, quant à elles, préfèrent le frais.

Plus de 1’000 roses offertes à l’occasion de la Journée mondiale de la SEP

Cette année, à l’occasion de la Journée Mondiale de la SEP, des roses ont été envoyées dans toute la Suisse. Pendant 10 jours, la devise était la suivante: «Offrir de la joie et donner de l’espoir. Des roses pour les personnes atteintes de SEP.» Sur www.journeemondialesep.ch, il était possible d’envoyer 5, 10 ou 20 roses à un membre de sa famille, à un ami ou à un collègue de travail. Pour chaque rose envoyée, 1 franc a été versé à la Société suisse SEP. Comme solution plus économique, une rose virtuelle pouvait également être envoyée gratuitement, avec la possibilité de faire un don d’un montant libre. De plus, les personnes qui ont envoyé des roses pouvaient également télécharger une photo d’elles-mêmes et la faire apparaître sur le site Web. Toutes les photos téléchargées ont alors créé une magnifique mosaïque solidaire en forme de rose. Plus de 1000 roses ont permis d’apporter de la joie et de donner de l’espoir en faveur de personnes atteintes de SEP. Au total, plus de 2000 francs ont été récoltés. Cet argent permet à la Société SEP de continuer d’apporter son soutien aux personnes atteintes et à leurs proches.

×