Detail

Sprachnavigation

Mobile Navigation

Assouplissement des restrictions liées au coronavirus

Avec la propagation du coronavirus en Suisse, la Société suisse SEP a elle aussi dû prendre des mesures coercitives. Elle a systématiquement veillé à ce que celles-ci soient conformes aux ordonnances Covid-19 du Conseil fédéral et aux consignes du Comité de conseil médical. Désormais, l’heure est à l’assouplissement, mais la vigilance reste de mise.

Credit: NIAID-RML, Wikimedia.com, CC BY 2.0

Les personnes atteintes de SEP ne doivent pas être exposées au risque d’une contamination par le virus. Nous en savons désormais bien plus sur le virus, la prévalence en Suisse est faible, le Conseil fédéral peut enfin décider d’assouplir les restrictions. La mise à jour régulière des ordonnances et consignes de l’exécutif a également un impact sur ce que la Société SEP et ses Groupes régionaux sont susceptibles de proposer dans le cadre de leurs cours, leurs formations et leurs rencontres. La Société SEP, son Comité de conseil médical et la MS international federation (Fédération SEP internationale) s’efforcent d’examiner les connaissances disponibles au sujet des conséquences du virus sur les personnes atteintes de SEP et d’émettre des recommandations pour la Suisse. Le virus est toujours là et, pour les personnes qui font partie des groupes à risque, des mesures de protection particulières sont toujours nécessaires.

Un savoir enrichi constamment

Nos connaissances, qui s’enrichissent grâce à l’échange entre spécialistes, sont diffusées à travers le monde et ont une influence directe sur la possibilité d’organiser les cours et formations ainsi que les événements des Groupes régionaux. Ces derniers sont systématiquement conformes aux ordonnances du Conseil fédéral pour ce qui est de leurs concepts de protection, mais aussi de leurs mesures d’hygiène et de sécurité. C’est la raison pour laquelle la reprise de cours et formations ainsi que d’événements de la même ampleur qu’avant la crise liée au coronavirus ne pourra se faire que de manière progressive. Pour les groupes à risque, la sécurité est primordiale. De nombreuses personnes atteintes de SEP, mais aussi nombre de bénévoles sont concernés. C’est au médecin traitant de déterminer précisément qui fait partie des groupes à risque et de donner des instructions quant à ce qu’il convient de faire. Les cours et formations ainsi que les événements des Groupes régionaux doivent répondre à des normes maximales en matière de sécurité.

Pendant le confinement, la Société SEP a pu proposer l’intégralité de son offre à l’exception des cours, des formations et des séjours en présentiel. Pas à pas, il devrait être envisageable, dans la limite de ce qui est permis et possible et en garantissant une sécurité maximale pour les personnes atteintes de SEP, de proposer nos cours et formations ainsi que les offres des Groupes régionaux. Étant donné que l’évaluation de la situation par le Conseil fédéral peut être amenée à changer toutes les semaines, la Société SEP doit elle aussi examiner ses possibilités avec la même cadence.

L’objectif reste de proposer autant de cours et de formations, mais aussi d’offres des Groupes régionaux que possible – en conformité avec les ordonnances de l’exécutif et les estimations des spécialistes. Assurer la sécurité des personnes atteintes de SEP et des bénévoles passe avant toute autre chose.

Source image: NIAID - commons.wikimedia.org
×